Résumé du symposium 2021

Accueil - Symposium - Résumés des symposiums

Résumé du symposium 2021

Quelle est pour vous la prise en charge idéale des personnes atteintes de maladies chroniques et de handicaps psychiques et sociaux ? Comment les personnes âgées doivent-elles être prises en charge lorsqu'elles ont besoin non seulement de soins médicaux, mais aussi d'un soutien juridique et pratique au quotidien ? Comment concevoir un système de prise en charge et de soutien lorsque deux offices fédéraux, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) et l'Office fédéral des assurances sociales (OFAS), et un nombre infini d'autres décideurs sont impliqués ?

Ces questions et cet aspect, et bien d'autres encore, ont été discutés lors du premier symposium virtuel fmc du 16 juin 2021 avec des spécialistes renommés de Suisse et de l'étranger. Le Symposium fmc 2021 a mis en évidence l'importance de la collaboration interprofessionnelle et interinstitutionnelle pour une meilleure prise en charge des atteintes à la santé, psychiques et sociales. De nombreux exposés introductifs ont expliqué l'importance de la collaboration et ses conditions-cadres. Différentes sessions parallèles ont permis de présenter des expériences pratiques concrètes de collaboration dans le domaine de la santé et du social. Le Symposium fmc 2021 a montré comment une meilleure mise en réseau des acteurs du système médical et social peut réussir pour le bien des personnes concernées par des atteintes à la santé, psychiques et sociales.

Impressions du symposium 2021

Enregistrements publiés du symposium fmc 2021

Enregistrement de la présentation "Collaborer ou s'éloigner : intégration du médical et des services sociaux en Grande-Bretagne", Professeur Robin Miller, Head of Department Social Work and Social Care, Co-Director, Centre for Health & Social Care Leadership, University of Birmingham

Enregistrement de la session "Gesundheitskiosk Billstedt / Horn", Alexander Fischer, directeur général, Gesundheit für Billstedt/Horn

Enregistrement de la session "Travail social au cabinet médical", René Rüegg, Collaborateur scientifique, Travail social, Haute école spécialisée bernoise / Fabian Schalch, Travailleur social et Dr. med. Emil Schalch, Médecin de famille et VRP du cabinet, Gesundheitspunkt Oberägeri / Dunja Vetter, MA Travail social, Caritas beider Basel / Prof. Dr. med. Jan Bonhoeffer, Médecin spécialiste en pédiatrie, spécialiste en infectiologie, médecine anthroposophique (VAOAS), YouKiDoc

Enregistrement de la table ronde finale du symposium 2021

Keynotes

  • Professeur Robin Miller, les structures de soins médico-sociaux du NHS en Grande-Bretagne et en Écosse.
  • Dre Stéfanie Monod, les structures de soins médico-sociales du canton de Vaud.
  • Matthias Luther, Martin Peterson, Regula Lüthi, Urs Hepp, Modèle de réussite des soins psychiatriques - un système de soutien médico-social tout au long de la vie.
  • Christian Rüefli, Astrid Wüthrich, Salome von Greyerz, Markus Kaufmann, Gaby Szöllösy, Collaboration interprofessionnelle à l'interface entre le système de santé et l'aide sociale. Points de vue des experts des autorités et des cantons.

Présentations de projets dans le cadre de sessions parallèles

  • Réseau Santé Haut-Léman: Soins intégrés dans l'Est vaudois - Expériences de collaboration du système de santé et social
  • CARA - L'association romande du DEP
    Comment le DEP va-t-il soutenir les structures de soins médico-sociales ? Défis et prochaines étapes.
  • Plate-forme interprofessionnalité
    La plate-forme interprofessionnalité est le premier interlocuteur pour les questions relatives à l'interprofessionnalité dans le domaine primaire système de santé. Elle réunit plus d'une douzaine d'associations professionnelles et spécialisées du secteur de la santé actives dans le système de santé ambulatoire suisse.
  • COGERIA
    Une équipe pluridisciplinaire qui doit répondre de manière ciblée et coordonnée aux besoins en soins des personnes âgées fragiles.
  • Unisanté
    Le Collaboration interprofessionnelle à l'Unisanté avec des travailleurs sociaux pour une meilleure prise en charge des patients.
  • Gesundheitskiosk Billstedt / Horn
    Ce modèle unique en Allemagne offre aux habitants du quartier Billstedt / Horn un lieu d'accueil à bas seuil qui associe le secteur médical aux offres dans le domaine social. 
  • Phare de Cuxhaven - Mise en réseau et soins dépassant le cadre de la législation sociale dans une région modèle Grâce à des équipes de traitement multiprofessionnelles qui se rendent sur place, à une plateforme informatique dépassant le cadre de la législation sociale pour la gestion des soins, à laquelle ont accès non seulement tous les acteurs mais aussi les patients, ainsi qu'à une structure de gestion établie, les personnes atteintes de maladies psychiques graves peuvent être prises en charge de manière optimale dans la région modèle, même dans les régions rurales.
  • Collectif de santé - Centres de santé de quartier multiprofessionnels de soins primaires et de prévention relationnelle
    Les centres de santé multiprofessionnels, orientés vers les quartiers et la promotion de la santé, sont le modèle d'avenir pour les soins ambulatoires système de santé. En mettant l'accent sur la promotion de la santé et les déterminants sociaux de la santé, les centres de santé orientés vers la population contribuent à réduire les inégalités en matière de santé.
  • INSPIRE - Développement, mise en œuvre et évaluation d'un système de soins coordonnés pour les personnes âgées dans le canton de Bâle-Campagne.
  • AROSS - Service gratuit d'information et d'orientation pour les +65 ans et leurs proches
    65 ans et maintenant ! Le système socio-sanitaire du canton de Neuchâtel offre de nombreuses possibilités. Aide et soins à domicile, accueil de jour, appartements adaptés, logement avec encadrement, etc. L'AROSS propose aux personnes âgées, à leurs proches et aux prestataires de services des entretiens de conseil gratuits afin de les aider à décider de leurs futurs projets de vie.
  • Vieillir dans son quartier à l'exemple de Vicino Lucerne
    Le modèle sur lequel repose Vicino repose sur des bases scientifiques et montre ce qu'il faut pour que les gens puissent vieillir dans leur quartier. En s'appuyant sur des expériences pratiques, les intervenants expliquent comment les communes peuvent adapter et mettre en œuvre ce modèle.
  • Anita Schürch - Comment, à l'avenir, davantage de personnes atteintes d'une maladie ou d'un handicap pourront-elles vivre et être prises en charge à domicile - Le concept des Caring Communities : enseignements tirés de la science et du projet de recherche PNR74.
  • Armin Kistler - Prise en charge globale dans l'espace social ancestral - le projet intergénérationnel innovant de la commune de Reichenburg et des réseaux partenaires. 
  • Markus Schneider - La plate-forme de mise en réseau pourenand.ch
  • La "Brochure sociale" de Monvia
    Un manuel pour aider les équipes des cabinets Monvia dans leurs consultations sociales sur place dans les cabinets.
  • Service de consultation Chüra - soins et assistance - au centre de santé de Basse-Engadine
    L'offre de soutien complète et intégrée pour le domaine de la vieillesse et des soins par le service de consultation, une offre de prévention pour les personnes âgées, des visites préventives à domicile et bien plus encore.
  • xunds-grauholz: Les soins de base sont plus que ce que nous pensons....sur l'influence des déterminants sociaux sur la santé.
  • René Rüegg : Le travail social au cabinet médical
    Comment fonctionne la collaboration du travail social au cabinet médical ? Présentation de résultats de recherche actuels et de projets pilotes.
  • Fabian Schalch, Dr. med. Emil Schalch : Travail social au cabinet médical
    Soins de base de médecine de famille et travail social en commun sous un même toit. L'offre de soins et d'encadrement médico-social du cabinet médical Gesundheitspunkt à Oberägeri.
  • Dunja Vetter, Prof Dr. med. Jan Bonhoeffer : Travail social dans le cabinet médical
    Soins pédiatriques de base et travail social commun sous un même toit. L'offre de soins et d'accompagnement médico-social du cabinet pédiatrique Youkidoc à Bâle-Ville.
  • La santé dans l'aide sociale
    L'office social de Berne a élaboré un concept global pour la gestion des problèmes de santé par l'aide sociale. Il comprend douze mesures permettant à l'aide sociale de mieux gérer la maladie et de mieux soutenir ainsi l'intégration professionnelle et sociale des personnes qui l'assistent.
  • Service de consultation en travail social clinique (SCC)
    Le SCC conseille des professionnels en dehors du système de prestations de la psychiatrie. Le coaching se focalise sur la dimension sociale des maladies psychiques et les défis qui en résultent, qui peuvent survenir en cas de grande complexité dans la gestion des cas au niveau de l'action, de l'intervention ou des processus dans le contexte de la consultation de client(e)s avec une atteinte psychique connue ou supposée ou une situation de santé comorbide. Il en résulte un conseil et une intégration plus réussis des patient(e)s ainsi qu'une promotion de la collaboration multiprofessionnelle.
  • Centres d'accueil régionaux (REAS) : soutien en cas de restrictions sanitaires et sociales complexes
    Un case management sociothérapeutique est mis en œuvre dans les REAS. Celui-ci vise à optimiser tant la coordination de l'aide professionnelle que le traitement de la dimension psychosociale chez les personnes atteintes de maladies graves et chroniques. 
  • Aperçu d'un système de tarification possible des APN pour les visites à domicile. Potentiel d'intégration dans d'autres domaines de la sécurité sociale ?
    La session présentera les activités des APN lors des visites à domicile et un système de tarification possible à l'aide de différents exemples.
  • Réintégration rapide et sûre des personnes malades ou accidentées. La "convention de collaboration" entre la Suva et les médecins, en collaboration avec les employeurs, le permet.

Séverine Schusselé Filliettaz

Courrier électronique : severine.schussele@fmc.ch
Linkedin : Séverine Schusselé Filliettaz 

Les soins intégrés font partie des réponses à la question de la durabilité des systèmes de santé. En tant que membre de la fmc, je peux contribuer à la réflexion et aux solutions.

Séverine Schusselé Filliettaz est infirmière de formation, titulaire d'un master en santé publique et d'un doctorat sur le thème des soins intégrés en Suisse.

Depuis une dizaine d'années, Schusselé Filliettaz dirige des projets de soins intégrés en Suisse romande sur différents thèmes, notamment l'interprofessionnalité, la gestion des soins, le financement, le dossier patient électronique.

Elle collabore avec le fmc depuis 2015, entre autres pour l'enquête suisse sur les soins intégrés et pour les différents matériaux de réflexion du fmc

Ursula Koch

Email : ursula.koch@fmc.ch
Linkedin : Ursula Koch

Mon engagement en faveur des soins biopsychosociaux intégrés est le fil conducteur de mon parcours de vie. Des soins fragmentés ne répondent pas aux besoins globaux des personnes et aux multiples composantes de la santé. Des soins efficaces et axés sur la personne présupposent Collaboration interprofessionnelle ainsi qu'une action bien coordonnée. C'est pour cela que je m'engage !  

Ursula Koch, PhD, FSP Psychologie de la santé connaît le système de santé par la pratique, la science et la politique.

Au cours des 15 dernières années, elle a occupé divers postes de direction dans le secteur de la santé, notamment en tant que responsable du programme de santé mentale dans le canton de Zoug, en tant que chef de division "Maladies non transmissibles" à l'Office fédéral de la santé publique et en tant que membre de la direction de la Ligue suisse contre le cancer.

En plus de son master en psychologie, elle a un master en développement organisationnel & coaching, une formation en gestion des associations et un PhD en recherche sur les soins.

En fin de compte, elle s'est également intéressée de près aux soins de santé dans le cadre de la "Harkness Fellowship in health care policy and practice" à la Harvard Medical School (États-Unis).

Outre le fmc, elle s'engage en tant que membre du comité de la Société suisse pour la politique de la santé (SSPS) et en tant que directrice du Zentrum Inselhof à Zurich pour une prise en charge centrée sur le patient et le développement du système de santé.

Susanne Hochuli

Courrier électronique : susanne.hochuli@spo.ch

Les soins intégrés sont essentiels pour que le patient soit réellement au centre des soins.

Susanne Hochuli a été conseillère d'Etat du canton d'Argovie pendant huit ans, responsable du département de la santé et des affaires sociales. Durant cette période, elle a représenté le canton d'Argovie au sein du comité directeur de la Conférence des directeurs de la santé (CDS) et a été vice-présidente de l'organe de décision de la médecine hautement spécialisée (MHS).

Elle est actuellement présidente de l'Organisation suisse des patients OSP et de Greenpeace, et s'engage en outre dans le projet écosocial weltweit-essen.ch.

Urs Hepp

Email : hepp@hin.ch
Linkedin : Urs Hepp

Les soins intégrés sont la condition sine qua non d'un système de santé et d'aide sociale de qualité et rentable. La polymorbidité et les maladies chroniques sont de plus en plus fréquentes, et l'interaction entre tous les acteurs est alors cruciale. Les interfaces doivent devenir des points de jonction.

Urs Hepp est spécialiste en psychiatrie et en psychothérapie. Il a obtenu son habilitation en 2017 et est professeur titulaire à l'université de Zurich depuis 2014. De 2016 à 2021, il a été directeur médical de l'Integrierte Psychiatrie Winterthur - Zürcher Unterland (ipw), auparavant médecin-chef / membre de la direction des Psychiatrische Dienste Aargau AG (PDAG).

Depuis 2022, il est indépendant avec la société hepp-health GmbH, spécialisée dans la santé mentale publique, les soins intégrés, la psyché et le travail ainsi que la psychiatrie de consultation et de liaison. Il est engagé dans l'enseignement et la recherche.

Il occupe la présidence du conseil d'administration de WorkMed AG ainsi que plusieurs mandats au sein de conseils de surveillance. Il est coprésident de la Société suisse de psychiatrie et de psychosomatique de consultation et de liaison (SSCLPP) et vice-président de la Commission nationale de prévention de la torture CNPT.

Recherche : recherche sur les soins, santé mentale publique, prévention du suicide

Activité d'enseignement : Public Mental Health, médecine psychosociale, psychothérapie systémique

Barbara Gysi

Barbara Gysi, diplômée en pédagogie sociale & MAS Public Management, est conseillère nationale depuis 2011 et vice-présidente de la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil national (CSSS-N). Elle a contribué de manière déterminante à l'initiative sur les soins. Elle a contribué de manière déterminante à l'initiative sur les soins.

Outre son siège au Grand Conseil saint-gallois, elle a siégé pendant 12 ans à l'exécutif de la ville de Wil SG, où elle a notamment développé les soins de longue durée stationnaires et ambulatoires, les a réunis sous un même toit en collaboration avec d'autres communes et a pu installer une plaque tournante et un centre de conseil (www.thurvita.ch). En tant que pédagogue sociale et assistante sociale, elle travaillait déjà avec des approches systémiques. Les soins intégrés sont un élément important pour des soins de meilleure qualité et moins chers, au bénéfice des patients.

Caroline Gurtner

Courrier électronique : caroline.gurtner@bfh.ch
Linkedin : Caroline Gurtner

Les patients apportent une expertise pertinente dans la gestion de leur maladie et peuvent ainsi apporter une contribution importante à la recherche de solutions aux problèmes de santé. Les soins intégrés utilisent cette approche et s'engagent pour une plus grande participation des patients dans le système de santé.

Caroline Gurtner est spécialiste des sciences de la santé et des soins infirmiers et suit actuellement des études de doctorat à l'université de Maastricht, qu'elle devrait terminer en 2024.

Elle apporte une longue expérience professionnelle dans les soins psychiatriques, la recherche appliquée et l'enseignement, ainsi que dans le domaine d'activité d'une ONG spécialisée dans la politique sociale.

Ses activités de recherche et d'enseignement portent principalement sur les thèmes suivants : prise de décision partagée, centration sur la personne, implication de l'utilisateur, participation, community building, prévention du suicide et développement de la qualité. Caroline Gurtner a obtenu son master en sciences de la santé et des soins infirmiers à l'université de Bâle et dispose d'un CAS in Research in Applied Sciences de la Haute école spécialisée bernoise.

Dans le cadre de son activité indépendante, elle s'engage en tant que co-présidente de la société académique de soins psychiatriques, en tant que membre du conseil de fondation de la Fondation suisse EPI et exerce différents mandats pour des projets, des cours ainsi qu'une collaboration au sein de comités et de commissions.

Marc Cikes

Email : mark.cikes@fmc.ch
Linkedin : Mark Cikes

Marc Cikes est médecin et diplômé de deux CAS en économie et gestion de la santé de l'IEMS Lausanne.

Il a été directeur d'un laboratoire d'analyses médicales, cofondateur du centre médical de Renens et directeur adjoint de la succursale vaudoise du réseau de médecins Delta. 

Il participe depuis plusieurs années à la gestion de projets dans le secteur ambulatoire en Suisse romande.

Serge Bignens

Serge Bignens est professeur et directeur de l'Institut d'informatique médicale à la Haute école spécialisée bernoise (HESB).

Ses activités de recherche et d'enseignement portent sur l'autonomisation des patients chroniques, les Patient Reported Outcome Measures (PROMs), les applications mobiles de santé et les écosystèmes de données de santé.

Titulaire d'un MSc en ingénierie de l'EPFL et d'un MAS en économie et gestion de la santé de l'Université de Lausanne, il a travaillé pour des sociétés de services informatiques en tant que consultant et manager, puis pour une direction cantonale de la santé en tant que responsable de la cybersanté.

Serge Bignens s'engage en tant que membre du comité de Swiss Cancer Screening et de la Société Suisse d'Informatique Médicale, est membre fondateur de la coopérative MIDATA et de l'association ch++ et est expert en santé numérique auprès d'Innosuisse et du comité d'experts de l'OFSP pour la prévention dans le système de santé.

Nadja Blanchard

Responsable marketing & événements

Depuis l'obtention de son master en sciences sociales, Nadja Blanchard a travaillé en Suisse et à l'étranger dans différentes entreprises et organisations dans le domaine du marketing, des événements et de la communication.

Elle a complété cette expérience au cours des dix dernières années en conseillant des organisations à but non lucratif dans les domaines de la stratégie et du marketing.

C'est au contact d'un grand nombre d'organisations et de leurs défis actuels sur des sujets tels que la structure, le personnel et le financement qu'est né son intérêt pour le monde du travail 4.0, sur lequel elle ne cesse de se former. 

Oliver Strehle

Directeur général

Oliver Strehle a étudié les sciences sociales à Nuremberg/Allemagne et s'est installé en Suisse en 2006.

Pendant près de 13 ans, il a travaillé pour la société d'exploitation de réseaux de médecins MedSolution AG à Zurich, où il a dirigé le secteur d'activité Gestion des contrats et des prestations. Au cours de cette activité, M. Strehle a appris à connaître et à développer les différents domaines des réseaux de médecins, de la coresponsabilité budgétaire à la gestion des traitements, en passant par la gestion de la qualité, la transparence des soins et le développement organisationnel.

Jusqu'en 2020, Monsieur Strehle a été actif pendant 3 ans au sein du comité directeur de medswiss.net, l'association faîtière des réseaux de médecins suisses.

Depuis 2017, il est membre du conseil d'administration de mediX bern AG et, depuis 2020, propriétaire de la société de conseil IKUmed.

Annamaria Müller

Présidente

Nous avons l'un des systèmes de santé les plus chers, les meilleurs et les plus équitables au monde. Pourtant, nous avons du mal à proposer un système de santé continu et cohérent. Notre objectif est de changer cela.

Après avoir terminé ses études d'économie politique à l'université de Berne, Annamaria Müller a travaillé comme collaboratrice indépendante à la Conférence suisse des directeurs de la santé (CDS), puis comme collaboratrice scientifique à la Direction de la santé du canton de Zurich.

En 1997, elle est revenue à la CDS en tant que responsable du domaine de l'économie de la santé, avant de devenir secrétaire centrale adjointe.

En 2002, Mme Müller est devenue secrétaire générale de la FMH. De 2009 à 2019, elle a travaillé à la Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale du canton de Berne en tant que cheffe de l'Office des hôpitaux.

Depuis 2020, Mme Müller travaille en tant qu'indépendante avec sa société Amidea GmbH - New Health Care Solutions. Elle exerce différents mandats de conseil de surveillance et préside le conseil d'administration de l'HFR hôpital fribourgeois.