E-Magazin fmc-Impulse Logo

Ausgabe 2017/4 Integrierte Versorgung am Lebensende

«fmc Impulse»

Das online Fachmagazin berichtet mehrmals jährlich über ein Schwerpunktthema aus dem Bereich der Integrierten Versorgung.

Informiert bleiben

Sie erhalten «fmc Impulse»
mehrmals jährlich kostenlos per Mail.

Jetzt abonnieren

Aktuelle Ausgabe

Kompetente und fundierte Informationen zur Integrierten Versorgung.

Gesamtausgabe

Folgen Sie uns

Besuchen Sie fmc auf LinkedIn.

Unternehmensseite



La consultation de soins palliatifs de l’unité de gériatrie et de soins palliatifs communautaires : un exemple de soins intégrés

Sophie Pautex, Unité de gériatrie et de soins palliatifs communautaires, Hôpitaux Universitaires de Genève, Olivier Perrier-Gros-Claude, Directeur des opérations, Imad, Olivier Perrier-Gros-Claude, Directeur des opérations, Imad


Madame Candice, son mari et les professionnels


Sophie Pautex, Olivier Perrier-Gros-Claude (d.g.à.d.)

Madame Candice, 74 ans, vit à domicile avec son mari ; elle a deux filles qui vivent à l’étranger. Elle est connue pour une hypertension artérielle traitée, une cardiopathie ischémique, un diabète de type II insulinodépendant et un adénocarcinome pulmonaire multimétastatique depuis 9 mois. Elle a récemment décidé après discussion avec son oncologue traitant de stopper la chimiothérapie palliative et de ne pas tenter de nouvelles séances de radiothérapie pour des douleurs thoraciques osseuses.

Elle a de la peine à venir à une nouvelle consultation

Ce jour, Madame Candice se rend chez son médecin traitant en raison de la persistance de douleurs thoraciques antérieures droites. C’est sa première consultation chez son médecin traitant depuis son diagnostic de cancer. Elle évalue l’intensité de sa douleur à 8/10 à la mobilisation et à 4/10 au repos (3/10 est jugé supportable). Les douleurs sont aggravées par la moindre mobilisation, la respiration profonde ou la toux. Les symptômes associés sont une dyspnée (7/10) et une anxiété (8/10).

Comme conséquence, elle ne sort presque plus de chez elle, hormis pour se rendre aux différentes consultations médicales (oncologue, diabétologue, cardiologue etc.). Son époux qui l’accompagne est très anxieux et discrètement irritable. Le médecin traitant introduit un traitement opiacé qui tient compte de la polymédication, des interactions médicamenteuses, de la fonction rénale et il propose aussi à Mme Candice un suivi infirmier à domicile deux fois par semaine pour un bilan de l’évolution de l’état de santé avec prise des paramètres vitaux, évaluation des symptômes et contrôle de la prise médicamenteuse.

Cinq jours plus tard, le mari de Mme Candice rappelle le médecin traitant, car son épouse reste algique, mais surtout son état général baisse. Elle a de la peine à venir à une nouvelle consultation et il se demande si sa femme ne serait pas mieux à l’hôpital. Après discussion, il dit que son épouse a toujours souhaité rester à domicile et qu’il souhaite que la prise en charge soit orientée dans ce sens. Le médecin traitant ajuste le traitement opiacé, programme une visite à domicile dans la semaine et majore les soins à domicile avec une aide à la toilette quotidienne. Il propose également une collaboration avec la consultation de soins palliatifs de l’unité de gériatrie et de soins palliatifs (Consult SPall UGSPC).

La Consult SPall UGSPC et les conséquences pour Mme Candice

Cette consultation pluridisciplinaire est composée de médecins cadres du service de médecine de premier recours des hôpitaux universitaires de Genève et d’une infirmière spécialisée de l’institution de maintien à domicile. Elle est destinée à toute personne souffrant de cancer, de maladie chronique évolutive ou présentant des douleurs difficiles à contrôler. Elle peut être mobilisée par les professionnels de santé, les patients et leurs proches, et le médecin traitant doit être parti prenant de la démarche.

Elle intervient à domicile, en établissement médico-social (EMS), en institution extrahospitalière ou en clinique, et collabore avec tous les acteurs impliqués dans les soins palliatifs à Genève. Les prestations offertes par la Consult SPall UGSPC sont des propositions thérapeutiques, évaluation et gestion des symptômes, une aide à l'évaluation de la situation d'un patient, à la réflexion éthique et à la prise de décision, à l’anticipation et à la rédaction des directives anticipées, aide dans l'orientation du patient au sein du réseau de soins et Information et orientation du public, des patients ou des proches aidants.

Pour Mme Candice, la Consult SPall UGSPC a pu ajuster le traitement antalgique, offrir un soutien à son mari et préparer la fin de vie à domicile (appel en cas d’urgence ; médicaments parentéraux à disposition). D’autres professionnels sont alors impliqués comme une ergothérapie pour l’aménagement de certains points clés comme la mise à disposition d’un lit électrique, un physiothérapeute pour la physiothérapie respiratoire ou les pharmaciens pour les médicaments.

Tous les soirs, un rapport de consultation

Cette prise en charge interprofessionnelle accentue la nécessité de poser des objectifs de soins communs entre Mme Candice, son mari et les professionnels, mais aussi d’avoir des moyens de transmissions efficaces. Dans ce sens, la Consult SPall UGSPC encourage fortement la présence des infirmières lors des consultations et a des liens téléphoniques étroits avec le médecin traitant. Tous les soirs, un rapport de consultation qui contient l’évaluation, les objectifs, les propositions et l’anticipation est transmis aux professionnels concernés pour les patients vus le jour même.

Une telle consultation a également une mission de formation forte en intervenant dans différentes formations pré-post-graduées et continues, au lit du patient avec les professionnels présents, mais aussi en accueillant soit des stagiaires, soit des médecins en formation, qui seront les médecins traitants installés dans quelques mois ou années. Finalement les aspects académiques ou de recherche ne doivent pas être négligés, car seule une remise en question régulière des pratiques permet d’améliorer de façon continue la qualité des soins offerts aux patients comme Mme Candice.




YTo2OntzOjY6ImZldXNlciI7aTowO3M6MzoicGlkIjtpOjE1MztzOjM6ImNpZCI7czozOiI3MzYiO3M6NDoiY29uZiI7YToxMDp7czoxMDoic3RvcmFnZVBpZCI7aToxNTI7czoxNDoiZXh0ZXJuYWxQcmVmaXgiO3M6MjA6InR4X2VtYWdhemluZV9hcnRpY2xlIjtzOjEzOiJVc2VySW1hZ2VTaXplIjtpOjE4O3M6MTQ6InZtY05vUGFnZUNhY2hlIjtpOjA7czo5OiJhZHZhbmNlZC4iO2E6Mzp7czoxMDoiZGF0ZUZvcm1hdCI7czo5OiJkLW0teSBIOmkiO3M6MTY6ImluaXRpYWxWaWV3c0RhdGUiO3M6MToiMCI7czoyMToic2hvd0NvdW50Q29tbWVudFZpZXdzIjtpOjA7fXM6MTI6InNwYW1Qcm90ZWN0LiI7YToxOntzOjE3OiJub3RpZmljYXRpb25FbWFpbCI7czoyNToiYnJpZ2l0dGUuY2F2aWdlbGxpQGZtYy5jaCI7fXM6NjoidGhlbWUuIjthOjEyOntzOjI2OiJib3htb2RlbFRleHRhcmVhTGluZUhlaWdodCI7aToyMDtzOjI0OiJib3htb2RlbFRleHRhcmVhTmJyTGluZXMiO2k6MTtzOjE1OiJib3htb2RlbFNwYWNpbmciO2k6NDtzOjE4OiJib3htb2RlbExpbmVIZWlnaHQiO2k6MTY7czoxODoiYm94bW9kZWxMYWJlbFdpZHRoIjtpOjEzNDtzOjI2OiJib3htb2RlbExhYmVsSW5wdXRQcmVzZXJ2ZSI7aTowO3M6MjI6ImJveG1vZGVsSW5wdXRGaWVsZFNpemUiO2k6MzU7czoxNzoic2hhcmVib3JkZXJDb2xvcjIiO3M6NjoiYTRhNWE3IjtzOjE3OiJzaGFyZWJvcmRlckNvbG9yMSI7czo2OiJhZGFlYWYiO3M6MTE6ImJvcmRlckNvbG9yIjtzOjY6ImQ4ZDhkOCI7czoyMToic2hhcmVDb3VudGJvcmRlckNvbG9yIjtzOjY6ImUzZTNlMyI7czoyMDoic2hhcmVCYWNrZ3JvdW5kQ29sb3IiO3M6NjoiZmZmZmZmIjt9czoxNzoicHJlZml4VG9UYWJsZU1hcC4iO2E6Mjp7czoyODoidHhfY2FydGVibGFuY2hlX2NhcnRlYmxhbmNoZSI7czozNDoidHhfY2FydGVibGFuY2hlX2RvbWFpbl9tb2RlbF90b3BpYyI7czoyMDoidHhfZW1hZ2F6aW5lX2FydGljbGUiO3M6MzM6InR4X2VtYWdhemluZV9kb21haW5fbW9kZWxfYXJ0aWNsZSI7fXM6MTE6InNob3dVaWRNYXAuIjthOjI6e3M6Mjg6InR4X2NhcnRlYmxhbmNoZV9jYXJ0ZWJsYW5jaGUiO3M6NToidG9waWMiO3M6MjA6InR4X2VtYWdhemluZV9hcnRpY2xlIjtzOjc6ImFydGljbGUiO31zOjE0OiJkYXRlRm9ybWF0TW9kZSI7czo0OiJkYXRlIjt9czo0OiJsYW5nIjtzOjI6ImRlIjtzOjM6InJlZiI7czozNzoidHhfZW1hZ2F6aW5lX2RvbWFpbl9tb2RlbF9hcnRpY2xlXzM1NSI7fQ%3D%3DYTo0OntzOjQ6ImNvbmYiO2E6MzM6e3M6MTc6InVzZVdlYnBhZ2VQcmV2aWV3IjtzOjE6IjEiO3M6MjI6InVzZVdlYnBhZ2VWaWRlb1ByZXZpZXciO3M6MToiMSI7czoyMDoid2VicGFnZVByZXZpZXdIZWlnaHQiO3M6MjoiNzAiO3M6MjA6Im1heENoYXJzUHJldmlld1RpdGxlIjtzOjI6IjcwIjtzOjMxOiJ3ZWJwYWdlUHJldmlld0Rlc2NyaXB0aW9uTGVuZ3RoIjtzOjM6IjE2MCI7czozODoid2VicGFnZVByZXZpZXdEZXNjcmlwdGlvbk1pbmltYWxMZW5ndGgiO3M6MjoiNjAiO3M6Mjc6IndlYnBhZ2VQcmV2aWV3Q2FjaGVUaW1lUGFnZSI7czozOiIxODAiO3M6MzM6IndlYnBhZ2VQcmV2aWV3Q2FjaGVUaW1lVGVtcEltYWdlcyI7czoyOiI2MCI7czozMDoid2VicGFnZVByZXZpZXdDYWNoZUNsZWFyTWFudWFsIjtzOjE6IjAiO3M6Mjg6IndlYnBhZ2VQcmV2aWV3TnVtYmVyT2ZJbWFnZXMiO3M6MjoiMTAiO3M6Mzg6IndlYnBhZ2VQcmV2aWV3U2Nhbk1pbmltYWxJbWFnZUZpbGVTaXplIjtzOjQ6IjE1MDAiO3M6MzA6IndlYnBhZ2VQcmV2aWV3U2Nhbk1pbkltYWdlU2l6ZSI7czoyOiI0MCI7czozMDoid2VicGFnZVByZXZpZXdTY2FuTWF4SW1hZ2VTaXplIjtzOjM6IjQ1MCI7czoyOToid2VicGFnZVByZXZpZXdTY2FuTWluTG9nb1NpemUiO3M6MjoiMzAiO3M6MzE6IndlYnBhZ2VQcmV2aWV3U2Nhbk1heEltYWdlU2NhbnMiO3M6MjoiNDAiO3M6Mzg6IndlYnBhZ2VQcmV2aWV3U2Nhbk1heEltYWdlU2NhbnNGb3JMb2dvIjtzOjI6IjU1IjtzOjQwOiJ3ZWJwYWdlUHJldmlld1NjYW5NYXhIb3J6aXpvbnRhbFJlbGF0aW9uIjtzOjI6IjU7IjtzOjM3OiJ3ZWJwYWdlUHJldmlld1NjYW5tYXh2ZXJ0aWNhbHJlbGF0aW9uIjtzOjE6IjMiO3M6MzA6IndlYnBhZ2VQcmV2aWV3U2NhbkxvZ29QYXR0ZXJucyI7czoxMDoibG9nbyxjcmdodCI7czozODoid2VicGFnZVByZXZpZXdTY2FuRXhjbHVkZUltYWdlUGF0dGVybnMiO3M6NTc6InBpeGVsdHJhbnMsc3BhY2VyLHlvdXR1YmUscmNsb2dvcyx3aGl0ZSx0cmFuc3BhLGJnX3RlYXNlciI7czozODoid2VicGFnZVByZXZpZXdEZXNjcmlwdGlvblBvcnRpb25MZW5ndGgiO3M6MjoiNDAiO3M6MjU6IndlYnBhZ2VQcmV2aWV3Q3VybFRpbWVvdXQiO3M6NDoiNzAwMCI7czoxMjoidXNlUGljVXBsb2FkIjtzOjE6IjAiO3M6MTI6InVzZVBkZlVwbG9hZCI7czoxOiIxIjtzOjEzOiJwaWNVcGxvYWREaW1zIjtzOjM6IjEwMCI7czoxNjoicGljVXBsb2FkTWF4RGltWCI7czozOiI4MDAiO3M6MTY6InBpY1VwbG9hZE1heERpbVkiO3M6MzoiOTAwIjtzOjIyOiJwaWNVcGxvYWRNYXhEaW1XZWJwYWdlIjtzOjM6IjQ3MCI7czoyMzoicGljVXBsb2FkTWF4RGltWVdlYnBhZ2UiO3M6MzoiMzAwIjtzOjIwOiJwaWNVcGxvYWRNYXhmaWxlc2l6ZSI7czo0OiIyNTAwIjtzOjIwOiJwZGZVcGxvYWRNYXhmaWxlc2l6ZSI7czo0OiIzMDAwIjtzOjIwOiJ1c2VUb3BXZWJwYWdlUHJldmlldyI7czowOiIiO3M6MjQ6InRvcFdlYnBhZ2VQcmV2aWV3UGljdHVyZSI7aTowO31zOjExOiJhd2FpdGdvb2dsZSI7czoyODoiV2FydGUgYXVmIEFudHdvcnQgdm9uIEdvb2dsZSI7czo4OiJ0eHRpbWFnZSI7czoxMzoiQmlsZCBnZWZ1bmRlbiI7czo5OiJ0eHRpbWFnZXMiO3M6MTU6IkJpbGRlciBnZWZ1bmRlbiI7fQ%3D%3DYTowOnt9YTowOnt9YTo3OntzOjE2OiJjb21tZW50TGlzdEluZGV4IjthOjE6e3M6NDA6ImNpZHR4X2VtYWdhemluZV9kb21haW5fbW9kZWxfYXJ0aWNsZV8zNTUiO2E6MTp7czoxMDoic3RhcnRJbmRleCI7aToxMDt9fXM6MTQ6ImNvbW1lbnRzUGFnZUlkIjtpOjE1MztzOjE2OiJjb21tZW50TGlzdENvdW50IjtzOjM6IjczNiI7czoxMjoiYWN0aXZlbGFuZ2lkIjtpOjA7czoxNzoiY29tbWVudExpc3RSZWNvcmQiO3M6Mzc6InR4X2VtYWdhemluZV9kb21haW5fbW9kZWxfYXJ0aWNsZV8zNTUiO3M6MTI6ImZpbmRhbmNob3JvayI7czoxOiIwIjtzOjEyOiJuZXdjb21tZW50aWQiO047fQ%3D%3D YTo1OntzOjExOiJleHRlcm5hbFVpZCI7aTozNTU7czoxMjoic2hvd1VpZFBhcmFtIjtzOjc6ImFydGljbGUiO3M6MTY6ImZvcmVpZ25UYWJsZU5hbWUiO3M6MzM6InR4X2VtYWdhemluZV9kb21haW5fbW9kZWxfYXJ0aWNsZSI7czo1OiJ3aGVyZSI7czoxNzg6ImFwcHJvdmVkPTEgQU5EIGV4dGVybmFsX3JlZj0ndHhfZW1hZ2F6aW5lX2RvbWFpbl9tb2RlbF9hcnRpY2xlXzM1NScgQU5EIHBpZD0xNTIgQU5EIHR4X3RvY3RvY19jb21tZW50c19jb21tZW50cy5kZWxldGVkPTAgQU5EIHR4X3RvY3RvY19jb21tZW50c19jb21tZW50cy5oaWRkZW49MCBBTkQgcGFyZW50dWlkPTAiO3M6MTA6IndoZXJlX2RwY2siO3M6MTQ3OiJleHRlcm5hbF9yZWY9J3R4X2VtYWdhemluZV9kb21haW5fbW9kZWxfYXJ0aWNsZV8zNTUnIEFORCBwaWQ9MTUyIEFORCB0eF90b2N0b2NfY29tbWVudHNfY29tbWVudHMuZGVsZXRlZD0wIEFORCB0eF90b2N0b2NfY29tbWVudHNfY29tbWVudHMuaGlkZGVuPTAiO30%3D YToyOntpOjA7czoxMzU6IjxpbWcgc3JjPSJ0eXBvM3RlbXAvR0IvMzYwYjJjMDRhNi5wbmciIHdpZHRoPSI5NiIgaGVpZ2h0PSI5NiIgY2xhc3M9InR4LXRjLXVzZXJwaWMgdHgtdGMtdWltZ3NpemUiIHRpdGxlPSIiIGlkPSJ0eC10Yy1jdHMtaW1nLSIgYWx0PSIiPiI7aTo5OTk5OTtzOjEzNjoiPGltZyBzcmM9InR5cG8zdGVtcC9HQi8yM2Q1OWMwNjQxLnBuZyIgd2lkdGg9Ijk2IiBoZWlnaHQ9Ijk2IiBjbGFzcz0idHgtdGMtdXNlcnBpY2YgdHgtdGMtdWltZ3NpemUiIHRpdGxlPSIiIGlkPSJ0eC10Yy1jdHMtaW1nLSIgYWx0PSIiPiI7fQ%3D%3D
Bitte bestätigen Sie
Nein
Ja
Information
Ok
Vorschau wird geladen...
Vorschau wird geladen...
* : Pflichtfeld
Ihr Kommentar ist eine Antwort auf den folgenden Kommentar

Keine Kommentare