interprofessionnalite.ch : pour une nouvelle culture

Dr Brigitte Zirbs Savigny, membre du comité de Médecin de famille et de l’enfance Suisse mfe


L’interprofessionnalité : un thème central pour les professionnels des soins et les politiques. La continuité des soins, la qualité et la sécurité et à long terme peut-être, optimiser les coûts, font partie des objectifs. Seul un changement de culture de l’ensemble du système permettra ce changement.


Dr Brigitte Zirbs Savigny

En décembre 2013, mfe (Médecin de famille et de l’enfance Suisse), notre association professionnelle, a invité les acteurs stratégiques des soins primaires ambulatoires, ainsi que la Fédération des médecins suisses (FMH), l’Académie Suisse des Sciences Médicales (ASSM) et l’Office fédérale de la santé publique (OFSP) en la personne de Catherine GASSER, à une rencontre de réflexion autour du thème de l’interprofessionnalité dans les soins. C’est ainsi qu’est née la Plateforme Interprofessionnalité dans les soins de santé primaires.

Travailler sous la responsabilité hiérarchique du docteur - ce dernier portant la charge de la décision, de la coordination, de la responsabilité face à la loi et celle des coûts - est le modèle qui a dominé jusqu’à présent, plus particulièrement dans le milieu hospitalier. Or, en médecine ambulatoire le paradigme change, aussi bien du point de vue des médecins, des soignants que des patients.

Nouvelles compétences cliniques

D’années d’abondance en médecins de famille et soignants, notre système de soins entre dans une ère de pénurie de personnel compétent au chevet du malade. En Suisse, mais aussi en Europe, un nombre insuffisant de médecins de famille ont été formés pour assurer les soins ambulatoires de base. Dans ce contexte, certaines professions de la santé ont développé des nouveaux profils professionnels avec de nouvelles compétences cliniques qui leur permettront de mieux répondre aux défis futurs. Pour exemple : les nouvelles compétences cliniques des pharmaciens, des infirmières (Advanced Nursing Practice) et des assistantes médicales.

L’assistante médicale a par exemple la possibilité de compléter sa formation avec un brevet fédéral, qui lui confère des droits et des compétences dans l’accompagnement de patients chroniques sous sa propre responsabilité. Ces faits s’inscrivent dans une réalité sociétale d’une population vieillissante, multi-morbide et qui devrait rester le plus longtemps possible à domicile, et ce, dans un modèle social où la collectivité doit souvent remplacer la famille. Pour assurer des soins de qualité ainsi qu’une bonne continuité de la prise en charge dans cet environnement, une collaboration interprofessionnelle, une répartition des tâches et un partage des responsabilités est indispensable. Si cela peut paraître simple, la pratique nous montre que le défi n’est pourtant pas gagné !

Les quinze membres de la Plateforme représentent leurs associations professionnelles respectives. Le groupe se réunit quatre fois par an. Nous nous sommes prioritairement penchés sur les obstacles qui se dressent devant une équipe interprofessionnelle dans les soins. Au premier abord on pourrait penser que cette question est inutile. Or, il nous a fallu du temps pour abattre les stéréotypes bien ancrés dans les esprits : depuis le docteur qui se croit supérieur, au pharmacien qui essaie de sauver son business, en passant par l’infirmière qui veut être un « petit » docteur. Nous avons appris à mieux connaître et respecter les compétences centrales de chaque profession.

Nouveaux services sur la Plateforme

Puis, nous avons abordé les zones plus sensibles, où se recoupent des compétences. Par exemple, quelles sont les compétences communes entre un médecin et un pharmacien, comment peuvent-elles être distribuées dans un suivi interprofessionnel, qui est responsable du patient, qui décide, comment les compétences de l’un peuvent-elles renforcer et sécuriser les actions de l’autre? Il a fallu assainir les peurs de la perte de champ d’action pour les uns, d’être dominés pour les autres, ou encore celle de se mettre en lumière pour d’autres. Après deux ans il a été possible d’éditer une position commune sur « les critères indispensables pour qu’un projet soit vraiment interprofessionnel », qu’on trouve sur notre site internet.

En 2015 la Plateforme s’est dotée d’un comité scientifique, composé de représentants de l’OFSP, des universités, des instituts de médecine de famille, de la FMH et de l’ASSM, dont nous attendons des impulsions créatives, un regard critique et un soutien lors de la communication et diffusion de nos projets. Au départ la Plateforme ne développera pas de projets propres, elle soutiendra, diffusera et accompagnera des projets issus des différents groupes professionnels. Sur le site internet sont réunis des annonces de formations et de projets en cours, ainsi que des articles scientifiques.

Chaque tentative est une aventure

En 2016 d’un réseau simple, la Plateforme deviendra une association afin d’offrir au public, aux professionnels et au monde politique une structure juridique consistante et stable. Dans l’avenir, elle pourra éventuellement développer des projets propres. La Plateforme a activement collaboré avec l’ASSM pour élaborer un congrès en 2016. Il aura lieu le 12 avril et 9 juin à Zürich, ainsi que le 10 mai et 21 juin à Morges sur le thème : « Comment réussir un projet interprofessionnel ». Quatre jours de workshop à l’attention de cadres, basés sur des exemples pratiques sont prévus. Quatre thèmes centraux seront à cette occasion approfondi : le setting, la communication, le leadership et la responsabilité au sein d’une équipe ou d’un projet interprofessionnel en Suisse.

Par la suite, la Plateforme se penchera sur des projets de formations continues interprofessionnelles. Les obstacles à la collaboration interprofessionnelle sont nombreux. Chaque tentative est une aventure, mais les enjeux en valent la peine car sans une entraide entre les différentes professions du domaine de la santé, nous ne pourrons bientôt plus assumer nos tâches toujours plus complexes centrées autour des patients multi-morbides complexes. Dès lors, avoir appris à travailler ensemble dans le respect, la transparence et la communication, sera sans aucun doute un atout et nous souhaitons en faire une nouvelle culture de soins.




YTo2OntzOjY6ImZldXNlciI7aTowO3M6MzoicGlkIjtpOjE4NjtzOjM6ImNpZCI7czozOiI4OTUiO3M6NDoiY29uZiI7YTo5OntzOjEwOiJzdG9yYWdlUGlkIjtpOjE1MjtzOjE0OiJleHRlcm5hbFByZWZpeCI7czoyMDoidHhfZW1hZ2F6aW5lX2FydGljbGUiO3M6MTM6IlVzZXJJbWFnZVNpemUiO2k6MTg7czoxNDoidm1jTm9QYWdlQ2FjaGUiO2k6MDtzOjk6ImFkdmFuY2VkLiI7YTozOntzOjEwOiJkYXRlRm9ybWF0IjtzOjk6ImQtbS15IEg6aSI7czoxNjoiaW5pdGlhbFZpZXdzRGF0ZSI7czoxOiIwIjtzOjIxOiJzaG93Q291bnRDb21tZW50Vmlld3MiO2k6MDt9czo2OiJ0aGVtZS4iO2E6MTI6e3M6MjY6ImJveG1vZGVsVGV4dGFyZWFMaW5lSGVpZ2h0IjtpOjIwO3M6MjQ6ImJveG1vZGVsVGV4dGFyZWFOYnJMaW5lcyI7aToxO3M6MTU6ImJveG1vZGVsU3BhY2luZyI7aTo0O3M6MTg6ImJveG1vZGVsTGluZUhlaWdodCI7aToxNjtzOjE4OiJib3htb2RlbExhYmVsV2lkdGgiO2k6MTM0O3M6MjY6ImJveG1vZGVsTGFiZWxJbnB1dFByZXNlcnZlIjtpOjA7czoyMjoiYm94bW9kZWxJbnB1dEZpZWxkU2l6ZSI7aTozNTtzOjE3OiJzaGFyZWJvcmRlckNvbG9yMiI7czo2OiJhNGE1YTciO3M6MTc6InNoYXJlYm9yZGVyQ29sb3IxIjtzOjY6ImFkYWVhZiI7czoxMToiYm9yZGVyQ29sb3IiO3M6NjoiZDhkOGQ4IjtzOjIxOiJzaGFyZUNvdW50Ym9yZGVyQ29sb3IiO3M6NjoiZTNlM2UzIjtzOjIwOiJzaGFyZUJhY2tncm91bmRDb2xvciI7czo2OiJmZmZmZmYiO31zOjE3OiJwcmVmaXhUb1RhYmxlTWFwLiI7YToyOntzOjI4OiJ0eF9jYXJ0ZWJsYW5jaGVfY2FydGVibGFuY2hlIjtzOjM0OiJ0eF9jYXJ0ZWJsYW5jaGVfZG9tYWluX21vZGVsX3RvcGljIjtzOjIwOiJ0eF9lbWFnYXppbmVfYXJ0aWNsZSI7czozMzoidHhfZW1hZ2F6aW5lX2RvbWFpbl9tb2RlbF9hcnRpY2xlIjt9czoxMToic2hvd1VpZE1hcC4iO2E6Mjp7czoyODoidHhfY2FydGVibGFuY2hlX2NhcnRlYmxhbmNoZSI7czo1OiJ0b3BpYyI7czoyMDoidHhfZW1hZ2F6aW5lX2FydGljbGUiO3M6NzoiYXJ0aWNsZSI7fXM6MTQ6ImRhdGVGb3JtYXRNb2RlIjtzOjQ6ImRhdGUiO31zOjQ6ImxhbmciO3M6MjoiZGUiO3M6MzoicmVmIjtzOjM3OiJ0eF9lbWFnYXppbmVfZG9tYWluX21vZGVsX2FydGljbGVfMjA4Ijt9YTo0OntzOjQ6ImNvbmYiO2E6MzM6e3M6MTc6InVzZVdlYnBhZ2VQcmV2aWV3IjtzOjE6IjEiO3M6MjI6InVzZVdlYnBhZ2VWaWRlb1ByZXZpZXciO3M6MToiMSI7czoyMDoid2VicGFnZVByZXZpZXdIZWlnaHQiO3M6MjoiNzAiO3M6MjA6Im1heENoYXJzUHJldmlld1RpdGxlIjtzOjI6IjcwIjtzOjMxOiJ3ZWJwYWdlUHJldmlld0Rlc2NyaXB0aW9uTGVuZ3RoIjtzOjM6IjE2MCI7czozODoid2VicGFnZVByZXZpZXdEZXNjcmlwdGlvbk1pbmltYWxMZW5ndGgiO3M6MjoiNjAiO3M6Mjc6IndlYnBhZ2VQcmV2aWV3Q2FjaGVUaW1lUGFnZSI7czozOiIxODAiO3M6MzM6IndlYnBhZ2VQcmV2aWV3Q2FjaGVUaW1lVGVtcEltYWdlcyI7czoyOiI2MCI7czozMDoid2VicGFnZVByZXZpZXdDYWNoZUNsZWFyTWFudWFsIjtzOjE6IjAiO3M6Mjg6IndlYnBhZ2VQcmV2aWV3TnVtYmVyT2ZJbWFnZXMiO3M6MjoiMTAiO3M6Mzg6IndlYnBhZ2VQcmV2aWV3U2Nhbk1pbmltYWxJbWFnZUZpbGVTaXplIjtzOjQ6IjE1MDAiO3M6MzA6IndlYnBhZ2VQcmV2aWV3U2Nhbk1pbkltYWdlU2l6ZSI7czoyOiI0MCI7czozMDoid2VicGFnZVByZXZpZXdTY2FuTWF4SW1hZ2VTaXplIjtzOjM6IjQ1MCI7czoyOToid2VicGFnZVByZXZpZXdTY2FuTWluTG9nb1NpemUiO3M6MjoiMzAiO3M6MzE6IndlYnBhZ2VQcmV2aWV3U2Nhbk1heEltYWdlU2NhbnMiO3M6MjoiNDAiO3M6Mzg6IndlYnBhZ2VQcmV2aWV3U2Nhbk1heEltYWdlU2NhbnNGb3JMb2dvIjtzOjI6IjU1IjtzOjQwOiJ3ZWJwYWdlUHJldmlld1NjYW5NYXhIb3J6aXpvbnRhbFJlbGF0aW9uIjtzOjI6IjU7IjtzOjM3OiJ3ZWJwYWdlUHJldmlld1NjYW5tYXh2ZXJ0aWNhbHJlbGF0aW9uIjtzOjE6IjMiO3M6MzA6IndlYnBhZ2VQcmV2aWV3U2NhbkxvZ29QYXR0ZXJucyI7czoxMDoibG9nbyxjcmdodCI7czozODoid2VicGFnZVByZXZpZXdTY2FuRXhjbHVkZUltYWdlUGF0dGVybnMiO3M6NTc6InBpeGVsdHJhbnMsc3BhY2VyLHlvdXR1YmUscmNsb2dvcyx3aGl0ZSx0cmFuc3BhLGJnX3RlYXNlciI7czozODoid2VicGFnZVByZXZpZXdEZXNjcmlwdGlvblBvcnRpb25MZW5ndGgiO3M6MjoiNDAiO3M6MjU6IndlYnBhZ2VQcmV2aWV3Q3VybFRpbWVvdXQiO3M6NDoiNzAwMCI7czoxMjoidXNlUGljVXBsb2FkIjtzOjE6IjAiO3M6MTI6InVzZVBkZlVwbG9hZCI7czoxOiIxIjtzOjEzOiJwaWNVcGxvYWREaW1zIjtzOjM6IjEwMCI7czoxNjoicGljVXBsb2FkTWF4RGltWCI7czozOiI4MDAiO3M6MTY6InBpY1VwbG9hZE1heERpbVkiO3M6MzoiOTAwIjtzOjIyOiJwaWNVcGxvYWRNYXhEaW1XZWJwYWdlIjtzOjM6IjQ3MCI7czoyMzoicGljVXBsb2FkTWF4RGltWVdlYnBhZ2UiO3M6MzoiMzAwIjtzOjIwOiJwaWNVcGxvYWRNYXhmaWxlc2l6ZSI7czo0OiIyNTAwIjtzOjIwOiJwZGZVcGxvYWRNYXhmaWxlc2l6ZSI7czo0OiIzMDAwIjtzOjIwOiJ1c2VUb3BXZWJwYWdlUHJldmlldyI7czowOiIiO3M6MjQ6InRvcFdlYnBhZ2VQcmV2aWV3UGljdHVyZSI7aTowO31zOjExOiJhd2FpdGdvb2dsZSI7czoyODoiV2FydGUgYXVmIEFudHdvcnQgdm9uIEdvb2dsZSI7czo4OiJ0eHRpbWFnZSI7czoxMzoiQmlsZCBnZWZ1bmRlbiI7czo5OiJ0eHRpbWFnZXMiO3M6MTU6IkJpbGRlciBnZWZ1bmRlbiI7fQ%3D%3DYTowOnt9YTowOnt9YTo3OntzOjE2OiJjb21tZW50TGlzdEluZGV4IjthOjE6e3M6NDA6ImNpZHR4X2VtYWdhemluZV9kb21haW5fbW9kZWxfYXJ0aWNsZV8yMDgiO2E6MTp7czoxMDoic3RhcnRJbmRleCI7aToxMDt9fXM6MTQ6ImNvbW1lbnRzUGFnZUlkIjtpOjE4NjtzOjE2OiJjb21tZW50TGlzdENvdW50IjtzOjM6Ijg5NSI7czoxMjoiYWN0aXZlbGFuZ2lkIjtpOjA7czoxNzoiY29tbWVudExpc3RSZWNvcmQiO3M6Mzc6InR4X2VtYWdhemluZV9kb21haW5fbW9kZWxfYXJ0aWNsZV8yMDgiO3M6MTI6ImZpbmRhbmNob3JvayI7czoxOiIwIjtzOjEyOiJuZXdjb21tZW50aWQiO047fQ%3D%3D YTo1OntzOjExOiJleHRlcm5hbFVpZCI7aToyMDg7czoxMjoic2hvd1VpZFBhcmFtIjtzOjc6ImFydGljbGUiO3M6MTY6ImZvcmVpZ25UYWJsZU5hbWUiO3M6MzM6InR4X2VtYWdhemluZV9kb21haW5fbW9kZWxfYXJ0aWNsZSI7czo1OiJ3aGVyZSI7czoxNzg6ImFwcHJvdmVkPTEgQU5EIGV4dGVybmFsX3JlZj0ndHhfZW1hZ2F6aW5lX2RvbWFpbl9tb2RlbF9hcnRpY2xlXzIwOCcgQU5EIHBpZD0xNTIgQU5EIHR4X3RvY3RvY19jb21tZW50c19jb21tZW50cy5kZWxldGVkPTAgQU5EIHR4X3RvY3RvY19jb21tZW50c19jb21tZW50cy5oaWRkZW49MCBBTkQgcGFyZW50dWlkPTAiO3M6MTA6IndoZXJlX2RwY2siO3M6MTQ3OiJleHRlcm5hbF9yZWY9J3R4X2VtYWdhemluZV9kb21haW5fbW9kZWxfYXJ0aWNsZV8yMDgnIEFORCBwaWQ9MTUyIEFORCB0eF90b2N0b2NfY29tbWVudHNfY29tbWVudHMuZGVsZXRlZD0wIEFORCB0eF90b2N0b2NfY29tbWVudHNfY29tbWVudHMuaGlkZGVuPTAiO30%3D YToyOntpOjA7czoxMzU6IjxpbWcgc3JjPSJ0eXBvM3RlbXAvR0IvOTMxM2M5OGMwMy5wbmciIHdpZHRoPSI5NiIgaGVpZ2h0PSI5NiIgY2xhc3M9InR4LXRjLXVzZXJwaWMgdHgtdGMtdWltZ3NpemUiIHRpdGxlPSIiIGlkPSJ0eC10Yy1jdHMtaW1nLSIgYWx0PSIiPiI7aTo5OTk5OTtzOjEzNjoiPGltZyBzcmM9InR5cG8zdGVtcC9HQi8zZDJjMWUyYTczLnBuZyIgd2lkdGg9Ijk2IiBoZWlnaHQ9Ijk2IiBjbGFzcz0idHgtdGMtdXNlcnBpY2YgdHgtdGMtdWltZ3NpemUiIHRpdGxlPSIiIGlkPSJ0eC10Yy1jdHMtaW1nLSIgYWx0PSIiPiI7fQ%3D%3D
Bitte bestätigen Sie
Nein
Ja
Information
Ok
Vorschau wird geladen...
Vorschau wird geladen...
* : Pflichtfeld
Ihr Kommentar ist eine Antwort auf den folgenden Kommentar

Keine Kommentare